La patience durant la difficulté – Nouman Ali Khan

Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur telegram
La patience durant la difficulté par Nouman Ali Khan

Ibn Isaac a rapporté dans ses récits de guerre d’après Saad ibn Abi Waqqas: 

Nous vivions à La Mecque aux côtés du Messager d’Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) dans de dures conditions.Quand l’épreuve s’abattit sur nous , nous y avons reconnu la difficile vie du passé et demeurâmes patients.Quant à Mousaab ibn Oumayr, il était le garçon le plus heureux, le mieux traité par ses père et mère.Je l’ai retrouvé durement éprouvé après sa conversion à l’islam au point que sa peau se détériorait à la manière de celle du serpent.Plus tard, Allah le honora en lui faisant subir le martyr le jour d’Ouhoud. 

 Extrait de siyar wal-maghazi,P.193.

Voir aussi : https://www.muslimblog.fr/2019/03/21/prodige-de-la-sourate-al-kahf-nouman-ali-khan/

D’après Anas ibn Malick (P.A.a): « Le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) passa près d’une femme qui pleurait au bord d’un tombe, et lui dit:

 Crains Allah et reste patiente. 

 Va-t-en, tu n’es pas sensible à mon malheur! Tu n’es pas au courant!  

Plus tard, on apprend à la dame que son interlocuteur n’était autre que le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui).Elle se rendit aussitôt à la porte du Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) et ne trouva pas de portiers sur place.

Elle entra et dit:

 Je ne t’avais pas reconnu (l’autre jour)! 

 La patience (recommandée) est celle adoptée dès le  premier choc.  Lui dit-il. (Rapporté par al-Boukhari,1283 et Mouslim (926).

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *