Poème Ibn al Qayyim: Adorateur du Christ !

Ibn Al Qayyim Al-Jawziyya


Ibn AlQayyim al-Jawziyya est né le sept du mois de Safar de l’an 691H (1292). Son père dirigeait une école nommée Al Jawzyah enseignant la doctrine religieuse de Damas d’où la signification en arabe de son nom (fils du directeur de la Jawzyah). Il prend lui-même plus tard la direction de cette école.

Il est aussi connu comme le disciple, Ibn Taymiyya, avec qui il est emprisonné en 1326 pour dissidence contre la tradition établie lors de l’incarcération d’Ibn Taymiyya dans la citadelle de Damas2,3.

Poème Ibn Al Qayyim


Ô adorateurs du Christ! Nous avons des questions, et voulons une réponse de ceux qui comprennent
Si le Seigneur a été assassiné par certaines personnes,
Quel genre de dieu est-ce ? Nous vous demandons
Était-il heureux par ce qu’ils ont fait?
Si oui, bénis soient-ils, ils ont réalisé sa volonté
Mais si, il était mécontent, cela signifie que leur puissance l’avait subjugué!
Est-ce que l’Univers a été laissé sans Dieu, qui écoute et répond aux prières?
Et Les sept cieux ont-ils été délaissés de sa présence, quand il fut enterré sous terre ?
Si tous les Mondes ont été sans un Dieu, qui alors les géra tandis que ses mains étaient clouées?
Pourquoi les anges l’ont-ils abandonné, quand ils l’ont entendu pleurer et gémir?
Et Comment le bois a pu porter le Seigneur… lorsqu’il y fut attaché?
Comment les fers ont pu l’atteindre…le transpercer et lui faire du mal?
Comment les mains de ses ennemis sont-elles parvenues, à le gifler et l’humilier?
Et le Christ retourna à la vie….ou sa résurrection fut l’œuvre d’un autre Dieu ?
Quelle étrangeté qu’une tombe renferme un dieu,
Et Plus étrange encore est le ventre qui l’a confiné !
Il y est resté neuf mois dans les ténèbres, nourri par le sang
Puis il est sorti de l’utérus comme un petit bébé,
Faible et haletant attendant d’être nourris au sein!
Il mangea et but, et grandit
Est-ce que vous appelez cela un dieu?
Allah est au-dessus du mensonge des chrétiens,
Ils seront questionnés de leurs diffamations!
O adorateurs de la Croix! Pour quelle raison est-elle vénérée
Et le blâme est jeté sur ceux qui s’en éloignent?
N’est-il pas logique de la casser et de la brûler, de même que celui qui l’a inventé ?
Puisque que le Seigneur a été crucifié sur elle, et ses mains y étaient attachées ?
C’est vraiment une monture maudite cette croix,
Alors jetez-la, et ne l’embrasser pas!
Le Seigneur a été humilié sur elle, et vous l’adorer
Donc, il est clair que vous faites parties de ses ennemis!
Si vous vanter parce qu’elle portait le Seigneur de l’univers,
Pourquoi ne pas vous prosterner et adorer les tombes,
Puisque la tombe contenait votre dieu dans ses entrailles
Ainsi, adorateur du Christ, réveille-toi !
Le voici son début et la voilà sa fin
(Comme tout être humain)
 

Poème d’ibn Al-Qayyim extrait du livre «ighathatu lahfan»